Méthodes analytiques et références

Tests IgG + IgM du SRAS-CoV-2 (COVID-19):
Test rapide IgM + un test Roche de détection des anticorps totaux du SRAS-CoV-2 (COVID-19).
Prix : 49€.

Test IgG du SRAS-CoV-2 (COVID-19) :
SARS-CoV-2 (COVID-19) Test Roche de détection des anticorps totaux.
Confirmation d'un résultat positif par le test DiaSorin SARS-CoV-2 (COVID-19) IgG.
Prix : 25€.

INFO: COVID-19 tests sérologiques

La recherche d’anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2 est disponible depuis la semaine du 4 mai 2020.

La sérologie permet d’identifier les personnes qui ont développé une réponse immunitaire spécifique dirigée contre le virus SARS-CoV-2 (qu’elles aient été symptomatiques ou pas). Le dosage des anticorps est effectué à partir d’un prélèvement sanguin (sérum).

La production IgM et/ou IgG n’est en moyenne détectable qu’à partir de la deuxième semaine suivant l’apparition des symptômes chez les patients symptomatiques.

Nous tenons à vous rappeler qu’actuellement :

  • Les tests sérologiques n’ont pas d’utilité confirmée pour le diagnostic de l’infection aigue (c.f. lettre circulaire du Ministère de la Santé du 30. 3. 2020 sur la prescription des tests diagnostiques COVID-19).
    La seule technique de diagnostic biologique du COVID-19 recommandée à ce jour reste le test moléculaire par RT-PCR permettant la détection du génome du coronavirus SARS-CoV-2.
  • L’intérêt de la sérologie sera de dépister les personnes qui ont eu un contact avec le virus et qui ont développé une réponse immunitaire.

Néanmoins :

  • Les tests sérologiques ne permettront pas pour le moment de statuer sur la contagiosité des personnes.
  • La cinétique de production des anticorps contre le virus est encore mal caractérisée, notamment chez les personnes asymptomatiques.
  • La durée de protection éventuelle est également mal connue.

Ces applications et recommandations seront bien évidemment revues régulièrement en fonction de la progression rapide des connaissances sur le COVID-19 et de l’évolution des recommandations gouvernementales.

Ainsi, la sérologie et la PCR sont complémentaires et ne peuvent se substituer l’une à l’autre dans le contexte épidémique actuel.
La RT-qPCR conserve tout son intérêt en début de maladie et permet d’éviter de tirer des conclusions erronées d’une sérologie revenue négative car effectuée trop tôt (c’est-à-dire avant le virage immunologique).
Les tests sérologiques quant à eux permettent seulement de documenter l’apparition d’une éventuelle immunité acquise, et d’établir ainsi un diagnostic rétroactif.

La prescription : Pour le test sérologique, il n'est pas nécessaire d'avoir une ordonnance médicale.

Les tests sérologiques se feront à partir d’une prise de sang (1 tube sec).

La nomenclature CNS : Nous n’avons pas plus de précisions à vous transmettre pour le moment et nous reviendrons vers vous dès que possible à ce sujet. Cependant, le test sérologique n’est pas remboursé à l’heure actuelle.

Recherche par PCR du virus COVID-19 sur frottis nasopharyngé (ou, si pas possible, sur frottis oropharyngé)

Cette technique permet de détecter la présence du virus chez le patient. Elle s’effectue sur ordonnance, à partir d’un frottis nasopharyngé (ou d’un frottis oropharyngé, si le précédent type de frottis n’est pas possible).

La qualité du prélèvement a une incidence directe sur la qualité du résultat. Le frottis doit donc être réalisé par un personnel de santé formé aux méthodes de prélèvement.

Références:

  1. Pharyngeal swab figures in the list of specimens to be collected of the WHO Downloads/WHO-COVID-19-laboratory-2020.5-eng.pdf
  2. CDC: Allowance for oropharyngeal swabs as an acceptable specimen type if NP swabs are not available https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-nCoV/lab/guidelines-clinical-specimens.html
  3. Robert-Koch-Institut: Oropharynx swab is included in the list of specimens eligible for PCR detection https://www.rki.de/DE/Content/InfAZ/N/Neuartiges_Coronavirus/Vorl_Testung_nCoV.html
  4. Posterior oropharyngeal saliva samples are a non-invasive specimen more acceptable to patients and health-care workers. https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(20)30196-1/fulltext
  5. For proper sampling, the nasopharyngeal swab has to be rub-rolled while touching the mucosa. Patients report it as uncomfortable feeling - risk of hesitant sampling and false negative.
    Goyal 2017 showed that every fifth participant felt uncomfortable with the nasopharyngeal sampling. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/irv.12471
  6. Nasopharyngeal versus pharyngeal swab: The sensitivities were variable among the eight viruses tested; neither specimen was consistently more effective than the other. https://virologyj.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12985-015-0408-z
  7. Germany and Switzerland: pharyngeal swabs are performed in drive in centers.